jeudi 4 février 2016


Noël en décembre - Bernard Tirtiaux







Quatrième de couverture :

Juin 1914, après une année universitaire à Bruxelles, Karla, fille unique d'une famille berlinoise aisée, s'apprête à rentrer chez elle sans avouer à sa famille qu'elle est enceinte. Pendant le voyage, elle accouche prématurément et confie sa fille, Luise, aux fermiers wallons qu'ils l'ont sauvée. La guerre éclate et Luise est élevée avec les autres enfants des fermiers dont le petit Noël, de quatre ans son aîné, qui deviendra son protecteur. 
Et lorsque, huit ans plus tard, Karla revient chercher Luise, Noël n'aura de cesse de retrouver celle qu'il aime comme une sour et plus encore. Noël deviendra photographe puis pilote en 1930. Une nouvelle fois, le souffle de la guerre va bouleverser leurs destins et Luise et sa famille vont disparaître dans les camps. Ce beau roman parcourt trente années d'absence et de passion racontées par Noël comme une longue lettre adressée à Luise qu'il espère toujours retrouver.

                                                 



Mon cher Bernard,

Permettez moi de vous appelez Bernard ! Nous n'avons évidemment pas gardé les cochons ensemble mais moi, quand je lis gare des Guillemins, Trooz ou Liège ... J'ai comme l'impression que nous pourrions être voisins, vu que dans notre beau et plat petit pays, nous ne sommes jamais loin de rien !

Je dois bien vous avouer que lorsque j'ai ouvert votre livre la première fois, je l'ai refermé après 10 lignes ... Emprunté à ma maman, j'avais reçu en commentaire "Tu verras, c'est écrit bizarrement mais la fin "tuuuuuut". Heureusement, elle avait aimé !
Résultats des courses : une mise en garde et une fin spoilée. Ça commençait fort ! N'ayant pas vraiment le même style littéraire qu'elle, j'ai repris votre livre ... Et ai donc été un peu décontenancée au départ par ce style "épistolaire" (que j'affectionne pourtant) mais qui au final sert tellement bien à votre histoire. Une fois rentrée dans l'histoire, on en oublie tout le reste et on tourne les pages, avide de savoir la suite. 

Noël nous raconte son histoire, leur histoire à Luise et à lui ... Leur rencontre, leur enfance, leur passage à l'âge adulte. Leur rencontre mais surtout leur amour. Surtout celui de Noël, immédiat et fulgurant. Tout cet amour ne sera que rendez-vous manqués et retrouvailles. Ça, ce sont les grandes lignes de cette histoire qui se déroule sur fond de guerres, la première et la deuxième.
 Il y est question d'amour sans concessions (ou pas justement !) et de choix. Qu'aurions-nous fait ... ?! 
Sachant que cette histoire est tirée d'une histoire vraie, je me demande combien de familles, d'hommes, de femmes ont eu des choix déchirants à faire durant ces périodes difficiles de guerres et d'entre-deux guerres.
Trop malheureusement ...

Mais mon cher Bernard, heureusement, ce livre ne se limite pas à un roman d'amour ! En même temps, je vous voyais mal écrire une nunucherie à l'eau de rose ! Il est donc bien plus que cela. On voyage, on tremble, on attend, on espère, on vit,  ... Bref, on ne s'ennuie pas avec votre livre ! 

Mais ce que j'ai particulièrement aimé c'est ce côté "famille" ... 
D'abord, vous opposez deux familles que tout oppose au départ. La nationalité, la "classe sociale" ... Cette entraide, cette amitié, m'ont fait chaud au cœur. Et que tout cela ne soit pas juste un moment (j'ai appris que les deux "sœurs" se sont retrouvées après la chute du mur) est juste parfait.
Et puis il y a la famille de Noël ... J'ai eu l'impression d'entendre mon papa qui me racontait sa jeunesse durant la première guerre ! La ferme, son ratayon de grand-père, bourgmestre du village et fusillé par les allemands en 14, la vie à la campagne pendant la seconde guerre mais aussi à la ville (là c'est plutôt, du côté maternel que cela racontait ferme ;-) !). Tout cet aspect de votre livre me semblait tellement vivant. 

Comme vous pouvez le lire, j'ai beaucoup aimé votre livre !
Qu'il se passe en partie  pas très loin de chez moi étant le petit plus ...
Vous trouverez peut-être ma critique un peu trop belgo-belge (et pourtant ce livre à un côté assez "universel", il pourrait être transposé ailleurs sans problème, avec qques aménagement évidemment !) et familiale (et oui je suis très famille moi !) mais ce fût une très jolie découverte accompagnée d'une très belle plume, vraiment. 
De l'Histoire et de la petite histoire, de l'amour, de l'amitié, un petit côté "made in Belgium", de l'action, ... J'en redemande !

Je vous laisse mon cher Bernard, je m'en vais découvrir le reste de votre oeuvre qui n'est pas que littéraire !
Portez-vous bien ...

1 commentaire: